Perdre du poids

Vous souhaitez perdre du poids ? Voici quelques informations importantes pour connaître les contours, les limites et les possibilités d’un accompagnement hypnotique dans la perte de poids.
Perdre du poids

Bonjour et bienvenu(e) sur cette page dédiée à la perte de poids.
Vous êtes à la recherche d’une aide pour maigrir ? Voici quelques informations importantes pour connaître les contours, les limites et les possibilités d’un accompagnement hypnotique pour perdre du poids.

Vous y trouverez dans un premier temps des explications essentielles pour réussir et à la fin, un questionnaire pour l’accompagnement que je propose, mélangeant coaching, thérapie et modification des comportements avec l’hypnose. La partie coaching, ce sont les lignes qui vont suivre, je vous l’offre car vous pouvez d’ores et déjà agir seul(e) pour modifier vos habitudes.
Sachez que la prise ou la perte de poids ont des causes multifactorielles c’est-à-dire qu’il y a un ensemble de facteurs à l’œuvre dans le processus.

L’aspect coaching

Parmi ces causes, il y en a sur lesquelles vous pouvez agir. Voici le programme de coaching que vous devez mettre en place avant de venir me voir :

  • Prenez le temps de cuisiner, préparez vos repas à l’avance, ceci parce que les aliments tout faits sont remplis de conservateurs et de sucres cachés. Le fait de préparer vous aidera à éviter de tomber dans la facilité de consommer un plat surgelé tout prêt. Congelez plutôt les vôtres pour les ressortir lorsque vous n’avez pas envie de cuisiner.
  • Sachez que l’élément moteur à la prise poids c’est le sucre et non le gras contrairement à ce que beaucoup de gens pensent. Le sucre peut devenir une addiction, c’est-à-dire créer une dépendance, comme un drogué qui a besoin de sa dose pour soulager la souffrance du manque. Si vous en êtes là, dans ce cas, réduisez sa consommation peu à peu, de semaine en semaine afin de ne pas avoir l’effet de manque et craquer.
  • Les habitudes alimentaires : est-ce que vos repas sont équilibrés en comportant une part de protéines, une part de sucres lents, une part de légumes ? Est-ce que vous sortez du repas avec un sentiment de satiété ? Est-ce que vous grignotez entre les repas ? N’hésitez pas à solliciter l’aide d’une diététicienne car trop souvent les gens font des erreurs en pensant manger équilibré.
  • Vous pouvez déjà influer par vous-même sur vos habitudes pour trouver un équilibre :

    Si vous besoins énergétiques sont par exemple de 3000 calories et que vous vous astreignez à ne manger que 1500 calories par jour, vous pouvez être sûr que ce rythme ne sera pas tenable au-delà de quelques jours maximum. La bonne attitude dans ce cas est de fournir 2850 à 2900 calories par jour à votre corps. La réduction doit toujours être légèrement inférieure au besoin du corps sans cette règle, vous risquez de craquer, de stagner, voire de prendre du poids car votre organisme se sentant privé va constituer des réserves. Ce n’est pas un régime que vous devez faire sinon gare à « l’effet yoyo » mais un rééquilibrage alimentaire.

  • Ce n’est pas une obligation, mais je vous conseille d’évaluer votre besoin calorique par jour et votre absorption de calories journalières via un site sur le net. Compter ses calories ce n’est pas très difficile, cela permet de gérer au mieux vos besoins et d’apprendre à connaître les aliments, car certains sont de faux amis. Sachez que le mode de cuisson influe également sur l’index glycémique des aliments.
  • Choisissez de manger un yaourt ou un fruit à la fin du repas, mais pas les deux l’un après l’autre comme nous avons coutume de penser car cela entraînera une augmentation de la glycémie.
  • Si vous êtes gourmand(e), que vous avez tendance à ne pas savoir vous arrêter quand vous ouvrez une tablette de chocolat par exemple, faîtes-vous plaisir raisonnablement de temps en temps, mais à la fin d’un repas, pas en dehors. Dans ce cas, le dessert sucré remplace le fruit et le yaourt.

  • Très important encore : manger est un art ! Je veux dire par là, qu’il y a des données physiologiques à connaître concernant la façon de manger. Manger lentement sans être distrait en prenant le temps de bien mastiquer et de faire fondre les aliments dans la bouche. Ceci parce que la salive contient des enzymes qui vont aider à la décomposition des aliments et faciliter le travail de l’estomac qui sécrètera moins d’insuline, mais aussi parce que la langue possède des capteurs qui vont transmettre au cerveau le plaisir de manger. Si vous mangez trop vite sans vous concentrer sur l’acte de manger, le message envoyé au cerveau sera atténué et vous devrez manger plus pour obtenir la quantité de plaisir suffisante pour atteindre la satiété. Ceci d’autant plus que l’estomac envoie le signal de satiété seulement 20mn après le début du repas. Il y a donc une contrainte de temps. Ainsi les bonnes règles à suivre sont d’éviter les distractions telles que la telé, les smartphones etc. pour se concentrer sur le plaisir de manger, de savoir poser sa fourchette pour prendre le temps de mastiquer et d’attendre que l’estomac informe le cerveau de la satiété. Le petit truc que vous pouvez adopter est de manger avec des baguettes chinoises éventuellement.

Les autres causes pour lesquelles vous avez besoin d’aide :

L’aspect médical

  • La dimension génétique : nous ne sommes pas tous égaux dans la prise ou la perte de poids. Les études sur le sujet confirment que l’obésité morbide a une cause génétique qui fait que les gens qui en souffrent vont stocker beaucoup plus que les autres. Dans ce cas, il est préférable de consulter un professionnel de santé pour envisager soit une remédiation thérapeutique de plusieurs mois dans un centre, soit envisager un accompagnement et une opération chirurgicale. Dans le cas où, ni l’un ni l’autre n’est possible, la pose d’un anneau gastrique virtuel est une solution secondaire ; mais privilégiez toujours la dimension médicale en priorité.
  • La dimension médicale : parfois la prise de poids est imputable à un dysfonctionnement d’ordre médical comme un dysfonctionnement de la glande thyroïdienne, de l’intestin, la prise d’un traitement, ou encore la présence en trop grande quantité du Candida Albican, pas encore assez recherché par les médecins français. Concernant ce dernier, il s’agit de la prolifération d’un champignon présent naturellement dans l’intestin vers d’autres parties du corps telles que l’œsophage, la bouche ou encore l’anus. C’est ce que l’on appelle la Candidose. Ce champignon se nourrissant de sucre, il entraîne des comportements compulsifs de manger sucré. Il ne faut pas prendre sa prolifération à la légère car il peut favoriser l’apparition d’un diabète, voire dans certains cas envahir les poumons et provoquer la mort. La présence de démangeaisons anales, de flores sur la langue et dans la bouche ou de filament dans la salive lorsque vous crachez dans un verre d’eau sont quelques-uns des signes qui doivent vous alerter. Dans tous les cas, le mieux est d’en parler à votre médecin.

L’aspect psychologique

Nous en arrivons à ce pour quoi vous pourriez utiliser mes services.

Les deux dimensions émotionnelles :

  • Manger est une habitude acquise influencée par la sphère familiale : « Finis ton assiette pour faire plaisir à maman ». À travers cette phrase, le message implicite implique d’obtenir de la reconnaissance en finissant son assiette au détriment de la sensation de satiété. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres des liens familiaux qui, trop souvent, se retrouve dans la prise de poids. Il est parfois nécessaire de couper ses liens, d’apprendre à savoir dire non malgré l’assistance des proches, etc. Savoir se positionner différemment face aux injonctions familiales de l’exemple précédent peut provoquer de la culpabilité, des frustrations, de la colère, qu’il faut prendre en compte.
  • Il y a également les événements de vie dramatiques, traumatiques qu’il faut décharger de leur contenu émotionnel comme lors des consultations thérapeutiques.

Pour ces deux raisons, il est utile de me consulter. Ma stratégie pour vous aider à maigrir, en plus du coaching, des nouvelles habitudes à mettre en place, est de nettoyer la sphère émotionnelle de tous les événements marquants de votre vie pour que le changement se fasse facilement et naturellement et si le besoin se fait sentir, introduire un travail spécifique visant à stopper les envies de sucres, envisager la pause d’un anneau gastrique virtuel, etc. Ce sont les grandes lignes générales, que j’affine en fonction des besoins et de la personnalité de chacun. Donc en venant me consulter, dans un premier temps, on nettoiera les émotions, cela engendrera déjà des changements positifs, et selon l’évolution, un travail spécifique sera parfois nécessaire mais pas toujours.

 

Je travaille ainsi pour pouvoir vous proposer un rapport qualité prix imbattable. J’ai fait plusieurs formations sur le sujet : la prise en charge moyenne est de 7 à 8 séances sans travailler la dimension émotionnelle aussi efficacement. Avec ma méthode, 2 à 5 séances espacées d’un mois sont suffisantes, tout dépendra du nombre d’évènements à traiter.

Questionnaire

Pour mieux vous connaître, j’ai crée ce questionnaire que je vous demande de remplir en prenant rendez-vous. Ceci nous permettra de commencer à réfléchir avant la séance pour individualiser le travail à faire.

Je vous remercie de votre attention et je vous dis à très bientôt.

N'hésitez pas, vous pouvez partager
cette page autour de vous.
Facebook
Email

Jérémy Delahoche

Titulaire d’un Master 1 de psychologie, j’accompagne en libéral depuis 2009 comme thérapeute, coach et formateur avec ma méthode développée à partir des meilleurs outils de changement (Hypnose, PNL, technique dérivée de l’EMDR).