Arrêt du tabac

Vous souhaitez en finir avec la cigarette? La méthode « RESPIRE » maximise le taux de réussite autour de 90%. C’est un accompagnement personnalisé avec deux chemins possibles pour que vous puissiez appréhender l’arrêt du tabac en douceur.
Arreter de fumer, arrêt du tabac

Vous en avez marre de fumer ? Vous êtes écœuré(e) ? Vous n’en pouvez plus d’y laisser votre santé et votre argent ? Si la réponse est oui pour au moins une de ces raisons, alors ces prochaines lignes sont pour vous.

Données épidémiologiques

En quelques chiffres, le tabac c’est :

 

  • 78 000 décès par an qui lui sont attribués rien qu’en France.
  • 1 fumeur sur 2 en meurt
  • Sa consommation ouvre la voie de contracter pas moins de 17 formes de cancers, sans compter le corollaire avec les maladies cardiovasculaires et respiratoires.
  • Une cigarette contient plus de 4000 produits chimiques et toxiques, dont 50 cancérigènes.
  • Un fumeur moyen dépense en moyenne 250 euros par mois pour sa consommation.

Comprenez que les fumeurs malades ne se voient que très peu dans la vie quotidienne. Et cela est dû au fait que, en cas de maladie, la santé se décline extrêmement vite, imposant la nécessité urgente d’une hospitalisation.


Cette activité me tient particulièrement à cœur car je me souviens que lors de mon premier stage en addictologie à l’hôpital Nord d’ Amiens, j’ai pris conscience de la gravité de cette addiction : un jeune homme de 21 ans a refusé notre aide à l’arrêt du tabac alors que ce dernier lui bouchait (déjà) les veines au point qu’il risquait une première amputation d’un doigt. En outre, j’ai moi-même perdu mon cousin, Fabrice, décédé à seulement 42 ans d’un cancer des poumons.

Évaluer votre motivation

La première question à se poser est : Quelles sont mes motivations ?
Il en existe pour tout à chacun une bonne quinzaine, certes quelque peu différentes selon les individus. Mais pour la réussite du processus, c’est à vous qu’il appartient de les trouver et de les noter.

Évaluer votre dépendance

Ce test simple de quelques questions portant sur vos habitudes de consommation du tabac vous permet d’évaluer votre niveau de dépendance au tabac. Vous recevrez une réponse sous 48h qui vous permettra d’évaluer votre dépendance.

Ce test ne préjuge pas de la réussite ou de l’échec de la future séance, il s’agit juste d’un indice pour mesurer votre dépendance. Un peu plus loin, il vous sera demandé de modifier certaines habitudes. Si vous arrivez à vous habituer facilement, et ce, quelle que soit votre dépendance initiale, c’est que vous avez toutes les chances de réussir un arrêt du tabac en une seule séance.

Cependant, si vous avez du mal à mettre en application les changements proposés, je vous demanderai de penser à nouveau votre motivation première. Si celle-ci est bonne, c’est peut-être qu’il y a quelque chose à « soigner », à élucider, à régler au préalable. Dans ce cas, je vous proposerai entre-deux une séance de thérapie classique, afin de régler le blocage. Ceci permettra de poursuivre le but pour lequel vous étiez venu me consulter à la base, à savoir l’arrêt du tabac.

Un mauvais score au test de motivation est en revanche un signe que vous n’êtes pas encore prêt et qu’il vaut d’abord mieux se concentrer sur votre motivation en elle-même, avant de prendre rendez-vous. Pour la travailler, je vous conseille de vous documenter et de lire des articles, des écrits émanant non seulement de patients cancéreux ou souffrants d’emphysème, mais aussi de médecins spécialisés en tabacologie et en addictologie. Vous pourriez aussi visionner des témoignages sur les méfaits de la consommation tabagique et sur ses potentielles, mais néanmoins très probables fins tragiques ( on en trouve facilement sur le net).

Conseils

Essayez de remettre votre corps en mouvement.

J’imagine que vous ne vous en sentez pas encore capable, entravé par un essoufflement ressenti et effectif notamment par votre consommation tabagique et par un manque d’activités physiques ancrés depuis quelques années maintenant. De la simple marche, à la marche un peu plus active, puis pourquoi pas progressivement un peu plus sportive… ? Vous ne vous en sentez sans doute pas encore capable et vous n’arrivez donc pas à imaginer, qu’après avoir remis votre propre corps en mouvement, le bien-être que vous ressentirez vous poussera probablement à l’envie de le mettre à l’épreuve, encore un tout petit peu plus : et pourquoi ne pas se lancer dans un petit footing… ? Vous verrez que vous serez heureux de m’en parler dans quelques temps, suite à l’arrêt du tabac.

J’envisage tout à fait que vous ne soyez pas encore prêt à vous y voir. Et c’est justement en cela que je serai présent et que mon aide sera primordiale et incontournable dans la réussite de votre propre changement.
N’oubliez pas que tout ce qui pourrait agir comme un levier sur votre propre personne, dans la poursuite de votre but qui est celui de l’arrêt du tabac, sera bon à prendre.

Organisez le changement

Si vous voulez arrêter de fumer, vous devez impérativement changer ces habitudes :

  • Ne plus fumer à l’intérieur de votre habitation et de votre voiture.
  • Limitez-vous à deux cafés par jour ou passez au thé.
  • Changez votre marque de cigarettes et fumez de l’autre main.
  • Sortez sans vos cigarettes de temps en temps.

Dans les tâches optionnelles, vous pouvez :

  • prendre une bouteille d’eau pour la transformer en tirelire transparente et y mettre une pièce à chaque fois que vous fumez une cigarette, admettons que l’argent soit votre motivation ;
  • rééquilibrer votre alimentation si pour la plupart du temps, vous ne mangez pas de manière équilibrée.
N'hésitez pas, vous pouvez partager
cette page autour de vous.
Facebook
Email

Jérémy Delahoche

Titulaire d’un Master 1 de psychologie, j’accompagne en libéral depuis 2009 comme thérapeute, coach et formateur avec ma méthode développée à partir des meilleurs outils de changement (Hypnose, PNL, technique dérivée de l’EMDR).